Le vieillissement des centrales nucléaires françaises

Cliquez ici pour un
affichage correct du site

Accueil

Le vieillissement des centrales nucléaires, premier facteur de risque d’accident en France
Mis à jour le 18 octobre 2014


Vieillissement des centrales nucléaires

 

Mise à jour 2014 du diaporama sur le vieillissement des centrales
Le lundi 4 novembre 2014

Cliquer sur l’image pour lancer la présentation
(Si le diaporama ne se lance pas automatiquement, cliquer sur “diaporama”)

Le vieillissement des centrales nucléaires françaises 2014

Imprimer le diaporama
Télécharger le diaporama à vitesse choisie
(pour faire apparaître l’image suivante, appuyer sur la touche “Flèche à droite” de votre clavier)
Voir les sources du diaporama

 

Les réacteurs français étaient prévus pour fonctionner seulement pendant 25 ans
le 29 septembre 2014

La preuve, c’est que leurs architectes ont choisi le béton brut comme matériau de construction des bâtiments abritant la cuve du réacteur. Or, la fragilité du béton brut était parfaitement connue des architectes français au moment de la conception et de la construction des centrales nucléaires dans les années 1970-1980, en raison des déboires des Halles du Boulingrin à Reims.

Les Halles du Boulingrin à Reims : construction, détérioration et rénovation du béton brut.
Voir page 10 (n° figurant à gauche au milieu de la page).

interview-de-l-architecte-olivier-rigaud

Interview de l’architecte, Olivier Rigaud.
France 3 Champagne-Ardennes.

 

Exposé d’Annie Lobé
le 13 octobre 2012
Lors de la prise de la Bastille d’iode organisée par Sortir du nucléaire Paris


Exposé du 13 octobre 2012 sur le vieillissement des centrales nucléaires

 

Conférence d’Annie Lobé et Simone Fest
lors du Village Énergie organisé le 14 avril 2012
par Sortir du nucléaire Paris (diaporama mise à jour le 12 juin 2012)

Cliquer sur l’image pour lancer le diaporama
(Si le diaporama ne se lance pas automatiquement, cliquer sur “diaporama”)

Le vieillissement des centrales nucléaires françaises

Télécharger le diaporama à vitesse choisie
(pour faire apparaître l’image suivante, appuyer sur la touche “Flèche à droite” de votre clavier)

 

Le témoignage du réalisateur Alain de Halleux, auteur du documentaire RAS : Nucléaire rien à signaler, qui donne la parole aux sous-traitants qui assurent la maintenance dans nos centrales nucléaires

Retranscription des interviews de Alain de Halleux

n°9 : Un sous-traitant me raconte: “ On est vendredi midi. En plein arrêt de tranche (c’est à dire le moment où l’on arrête le réacteur pour en faire la maintenance et changer le combustible), le chef arrive et nous dit qu’on a 100 soudures à faire pour 17h00. On sait bien que c’est impossible. On le lui dit. Lui, il répond qu’il n’en a rien à foutre et qu’il faut le faire, qu’on n’a pas le choix. Puis il se tire. Alors qu’est-ce qu’on fait ? Si on n’a pas fini le boulot, on va se faire engueuler car on aura mis en retard toutes les autres équipes qui passent après nous. Alors, y’en a un qui a une idée. “Et si on faisait tranquillement UNE soudure puis on prend 100 clichés de cette soudure nickel et on leur remet tout ça vers 17h00.”
La supercherie a été découverte un an plus tard... En attendant, 99 soudures n’ont pas été réparées ! Le système de la sous-traitance et le système socio-économique en général est parfaitement incompatible avec l’atome. Si on veut garder le nucléaire, il n’y a pas d’autre choix que de modifier tout le reste de la société.


Source : http://www.arte.tv/fr/Tchernobyl-forever--Interview-d-Alain-de-Halleux/3835902.html

 

Pastiche du commentaire des incendies, survenus le jeudi 5 avril 2012 dans le bâtiment réacteur de la centrale nucléaire de Penly, de deux flaques d’huile au niveau d’une pompe de refroidissement du circuit primaire : si la fumée de l’incendie est sortie du bâtiment réacteur, nul doute que l’invisible radioactivité traverse aussi le béton devenu poreux.
Voir la vidéo

http://www.dailymotion.com/video/xqunyr_incendie-a-la-centrale-nucleaire-de-penly_fun

 

Voir les sources du diaporama :

AIEA BULLETIN, 4/1987

Amis de la Terre / Greenpeace Belgique Octobre 2006

En France, 48 réacteurs sur 58 (83 %) ont déjà plus de 25 ans (16 mai 2014)

En France, 45 réacteurs sur 58 (78 %) ont déjà plus de 25 ans (19 avril 2013)

En France, 44 réacteurs sur 58 (76 %) ont déjà plus de 25 ans (8 février 2012)

Rapport 2010 de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN)

Rapport de l’ASN décembre 2011 : Évaluations complémentaires de sûreté

Dernières nouvelles de Fessenheim, Avril 2009, Réseau Sortir du nucléaire

Les jeunes centrales nucleaires françaises sont aussi dangereuses que les vieilles (16 mai 2014)

Les jeunes centrales nucleaires françaises sont aussi dangereuses que les vieilles (8 février 2013)

Rapport de la Commission Énergies 2050, 31 janvier 2012


Nucléaire : Fukushima, et après ?

Mis à jour le 28 octobre 2014

Vieillissement des centrales, risque nucléaire ville par ville, conséquences d’un black-out électrique : ces documents inédits intéresseront les spécialistes.





Envoyer à un ami Retour à l’accueil Nos publications Plan du site Espace lecteurs

 

© Copyright SantéPublique éditions 2006-2017 - Titre et textes déposés
Reproduction même partielle interdite