Ce que nous voulons
pour notre commune
Élections municipales 2020 :
“La Démocratie en action !”

Cliquez ici pour un
affichage correct du site

Accueil

Ne pas voter au 1er tour des élections municipales,
c’est se tirer une balle dans le pied !

Page mise en ligne le 31 décembre 2019, modifiée le 5 février 2019.

2022 se prépare en 2020.
C’est pourquoi il faut être inscrit sur les listes électorales
avant le 7 février 2020


Quatre élections importantes auront lieu prochainement :

- municipales les 15 et 22 mars 2020,
- départementales en 2021,
- présidentielle et régionales en 2022.

Dans certaines communes, les candidats font défaut. C’est le moment pour les collectifs Anti-Linky et les Gilets Jaunes de monter au créneau et de constituer des listes dont la date limite de dépôt est fixée au 27 février 2020. En devenant maires et adjoint-e-s, vous pourrez protéger vos concitoyens et vous-mêmes en prenant une délibération suivant le modèle de Romilly-sur-Andelle. Une commune sans maire et sans Conseil municipal est administrativement gérée par le sous-préfet. Aucun projet ne peut y être mené à bien... À terme, sa fusion avec une commune voisine est inéluctable.

Guide des candidats aux élections municipales 2020 (site du Ministère de l’Intérieur) :
- pour les communes de moins de 1 000 habitants,
version 9 janvier 2020
- pour les communes de 1 000 habitants et plus,
version 9 janvier 2020
- addendum publié le 9 janvier 2020.

M. Macron n’a pas caché son intention de se représenter en 2022.

En deux ans et demi, il a déjà mis la France à feu et à sang et chacun se sait menacé, quelle que soit sa situation : parent en couple ou parent isolé, veuf, célibataire, actif, retraité, chômeur, allocataire RSA, handicapé…

Les saisonniers sont menacés dans leur survie avec l’allongement du délai de 4&nbà 6 mois de travail pour prétendre aux allocations de chômage.

Même les actifs, commerçants, professions libérales, employés, cadres, ouvriers et fonctionnaires voient leurs conditions d’existence et leurs perspectives de travail se dégrader.

Chacun fonctionne de plus en plus en mode « survie ».

Pour que Brigitte continue à s’habiller en Dior chez son ami le multi-milliardaire Bernard Arnault, 2ème fortune mondiale, propriétaire également et notamment des quotidiens Le Parisien et Les Échos, tandis que son gendre Xavier Niel, notamment propriétaire de Free et du quotidien Le Monde, plus de 800 manifestants ont été blessés par les forces de l’ordre pendant les manifestations des Gilets Jaunes, dont les revendications premières, le refus de l’augmentation des taxes sur les carburants et le rétablissement de l’impôt sur les grandes fortunes, étaient pourtant conformes aux articles XIII et XIV de la Constitution française.

Si M. Macron a été “démocratiquement” élu, c’est autant à cause des manipulations de la presse détenue par les milliardaires français qu’à cause des 19 % d’électeurs qui ont voté pour lui au premier tour de la présidentielle de 2017.

Mais si ces 19 % d’électeurs ont été majoritaires, c’est aussi à cause des millions d’électeurs qui se sont abstenus, ou on voté blanc, ou nul, au 1er tour, ce qui revient au même, compte tenu des règles en vigueur pour le décompte des suffrages.

Ne pas voter au 1er tour d’une élection, c’est laisser les autres décider à notre place !

J’ai été personnellement témoin à trois reprises de fraudes pendant les opérations électorales et c’est pourquoi j’affirme que si nous voulons des résultats d’élections conformes au vote des citoyens en France, il faut être présent pour contrôler celles-ci du matin au soir dans les bureaux de vote.

Et pour cela, il faut être inscrit sur les listes électorales avant le 7 février 2020.

 

À PROPOS DES ÉLECTIONS MUNICIPALES :

On entend souvent dire que “les maires n’ont plus de pouvoir”, que celui-ci a été confisqué au profit des intercommunalités.

Mais qui constitue le Conseil communautaire ? Les maires eux-mêmes et/ou leurs adjoints élus en même temps qu’eux, et qu’ils y désignent !

Et s’agissant de l’administration de la commune, le maire conserve un réel pouvoir de nuisance !

Si nous vivons dans une ville ou un village doté d’un mauvais maire, nos problèmes quotidiens sont amplifiés, voire insolubles :

  • jeunes laissés à l’abandon faute de Mission Locale Jeunesse (MLJ) ;
  • absence de maison d’accueil pour les femmes victimes de violences ;
  • isolement des personnes âgées ou handicapées ;
  • détresse des jeunes parents isolés, livrés à eux-mêmes sans aucune aide à la parentalité ;
  • trop faible soutien aux associations qui créent du lien social, font de l’aide aux devoirs ;
  • saleté ambiante découlant d’un nettoyage insuffisant des rues ou d’un ramassage mal organisé des conteneurs à ordures (ce dernier point étant dévolu à l’intercommunalité, dans laquelle siège le maire) ;
  • mauvais entretien des infrastructures et des routes / rues communales générant des problèmes de circulation, de stationnement, de déneigement, des embouteillages ;
  • déclin du commerce de proximité parfois amplifié par la piétonisation de certaines rues;
  • déclin du tourisme ;
  • mauvais entretien du cadre de vie et du mobilier urbain ;
  • éclairage nocturne défaillant ou au contraire surabondant et constituant une pollution lumineuse nocturne ;
  • mauvais entretien des écoles primaires, mauvaise gestion de la cantine et du personnel non enseignant ;
  • urbanisation à outrance (selon un ex-maire, “1 % du montant financier des programmes immobiliers entre directement dans la poche personnelle du maire…)”

Un trop grand nombre de maires n’ont pas levé le petit doigt pour protéger leurs administrés contre le compteur Linky alors qu’ils en ont eu la possibilité et l’ont encore.

En résumé, ne pas voter au 1er tour des élections municipales, c’est se tirer une balle dans le pied !

Plutôt que de déplorer passivement le manque de choix de candidats et le fait qu’ils ne tiennent pas leurs promesses, pourquoi ne pas inverser la vapeur pour les prochaines échéances électorales :

  • Lister les actions concrètes prioritaires dont votre commune a besoin ;
  • Obtenir un maximum de signatures ;
  • Présenter le tout aux candidats déclarés en leur demandant de s’engager par écrit sur la mise en œuvre de ces actions ;
  • Faire connaître aux habitants les réponses des candidats pour qu’ils puissent déterminer leur vote en connaissance de cause (sur les marchés, par des tracts dans les boîtes aux lettres, par des affiches sur les panneaux associatifs).

 

Nous vous proposons les outils suivants :

Ainsi, nous transformerons le désespoir et la passivité en la construction d’un avenir meilleur pour nous et pour nos enfants !

 

POUR S’INSCRIRE SUR LES LISTES ÉLECTORALES, c’est très simple :

Il suffit de se présenter en mairie avant le 7 février 2020, muni :

  • d’un justificatif de domicile établi à votre nom et prénom, de moins de trois mois (facture d’électricité, de gaz ou de téléphone fixe)
  • d’une photocopie d’un titre d’identité et de nationalité en cours de validité (carte nationale d’identité photocopiée en recto-verso ou passeport, photocopie de la double page où figure votre photo)
  • le permis de conduire n’est valable que s’il est accompagné d’un justificatif de nationalité.

Il faudra également compléter sur place ou apporter le formulaire CERFA n° 12669 * 02 dûment complété.

Si vous avez déménagé, vous pouvez continuer à voter dans la ville où vous étiez précédemment inscrit, y compris par procuration. Dans ce cas, veillez à prendre vos dispositions à l’avance en utilisant le Cerfa n° 14952 * 00

Les résidents étrangers dont la nationalité est de l’un des pays de l’Union européenne peuvent voter lors du scrutin municipal. Pour s’inscrire, il doivent utiliser le formulaire Cerfa n° 12670 * 02. Ils peuvent également être membre d’une liste (à une position non éligible au Conseil communautaire) à condition que leur nationalité soit mentionnée, à côté de leur nom, sur la liste.

Bien sincèrement à vous,
Annie Lobé, journaliste scientifique indépendante.

 

Attention ! Depuis plusieurs mois, nos mails sont bloqués par les opérateurs suivants :

@orange.fr
@wanadoo.fr
@free.fr
@laposte.net
@libertysurf.fr
@sfr.fr
@club-internet.fr
@alicepro.fr
@aliceadsl.fr
@mailoo.org
@bbox.fr

@cegetel.net

Les opérateurs suivants placent quasi systématiquement nos mails dans les SPAM, où il faut aller volontairement les chercher :

@gmail.com
@hotmail.com
@hotmail.fr


Si vous êtes concerné-e, nous vous invitons à utiliser le service de messagerie sécurisée : http://protonmail.com

Pour la version en Français, cliquer en haut à droite sur “EN - English” et remplacer par
“FR - Français”. L’option de base est gratuite pour 150 mails par jour. Réserver cette adresse à vos activités de résistance ; ne pas la communiquer à l’ Administration.

Pour être sûr-e de (continuer à) recevoir nos informations, veuillez nous communiquer votre nouvelle adresse @protonmail.com en envoyant, à partir de celle-ci, un mail intitulé :
“Mon adresse”
à notre adresse : info@santepublique-editions.fr.

Merci pour votre compréhension.

Par ailleurs, nous avons été alertés par une personne ayant cherché pendant trois jours des informations sur le Linky avec le moteur de recherche Google : elle n’est jamais arrivée sur les pages Linky du site www.santepublique-editions.fr.

Pour être sûr-e de pouvoir accéder à notre site en toutes circonstances, il est conseillé d’ajouter à vos favoris les trois adresses suivantes :
http://www.santepublique-editions.fr
http://www.santepublique-editions.fr/index.html
http://www.santepublique-editions.fr/quoi-de-neuf-sur-le-site-santepublique-editions-fr.html



Haut de page



Envoyer à un ami Retour à l’accueil Nos publications Plan du site Espace lecteurs


© Copyright SantéPublique éditions 2006 - 2022 Titre et textes déposés
Reproduction même partielle interdite