Linky
L'essentiel de l'enquête

Cliquez ici pour un
affichage correct du site

Accueil

Le 7 août 2016, mis à jour le 12 mars 2017.

Sélection et Rédaction : Annie Lobé,
journaliste scientifique indépendante.

Il s'agit d'une enquête collaborative : Annie Lobé remercie celles et ceux qui lui ont transmis les articles, témoignages et documents pertinents qui ont contribué à enrichir cette enquête.



Résultats de l'enquête "Linky et Big Data" :

Le président d'ERDF/ENEDIS Philippe Monloubou a affirmé le 2 février 2016
lors de son audition à l'Assemblée nationale : "ERDF est opérateur de Big Data".

Vidéo Philippe Monloubou président ENEDIS (ex ERDF),
audition à l'Assemblée nationale le 2 février 2016 :


https://www.youtube.com/watch?v=VXtPsC4ZKH0
Vidéo Next-up, Min 7'50 à 8'35


Cela signifie qu'ERDF/ENEDIS va vendre nos données collectées en temps réel grâce au Linky. Or, aucun des 500.000 clients déjà équipé d'un Linky (chiffre ERDF/ENEDIS) n'a donné, comme le prévoit la loi et la recommandation de la CNIL, son accord exprès pour la transmission de ses données de consommation. Et pour cause, personne n'a encore reçu de courrier sollicitant son consentement !

Le directeur de Linky explique le 1er décembre 2015 à Itélé le degré
de précision des données transmises par le Linky, puis se rétracte le
1er avril 2016 face à Jean-Jacques Bourdin (Rmc/BFMTV) :


https://www.youtube.com/watch?v=Fz4eKH-mAd4


Linky saura ce que vous regardez à la télévision. Les compteurs
communicants de type Linky sont une source d'information à forte
valeur ajoutée (extrait d'un film documentaire diffusé par ARTE) :


https://www.facebook.com/SanteJusticeEcologie/videos/1779127595706780/


Qu'est-ce que le Big Data ?
Extraits du livre "L'homme nu, la dictature invisible du numérique"
de Marc Dugain et Christophe Labbé (éditions Plon et Laffont)
mis en perspective :


Pour recevoir ce document, veuillez envoyer un mail à info@santepublique-editions.fr
en intitulant votre mail : "Extraits du livre L'homme nu la dictature invisible du numérique"


Film Les nouveaux loups du Web, produit par Jupiter Films :
http://www.jupiter-films.com/film-les-nouveaux-loups-du-web-47.php

Où voir ce film :
Le lundi 21 novembre 2016 à 20h30
Cinéma Le Méliès
12, place Jean Jaurès
93100 Montreuil
Métro Mairie de Montreuil

Projection du film suivie d'un débat :

http://www.santepublique-editions.fr/grande-reunion-contre-linky-8-septembre-2016.html


Communiqué de la Ligue des droits de l'Homme de la Presqu'Île de Crozon, 19 avril 2016 :
http://www.santepublique-editions.fr/objects/LDH-Crozon-commmunique-LINKY-19-avril-2016.pdf


Aujourd'hui on sait reconnaître la signature d'un appareil électrique :

http://www.santepublique-editions.fr/objects/examen-lettre-de-philippe-monloubou-ERDF-aux-maires.pdf
Voir p. 11-29, le chapitre 5 : De l'atteinte à la vie privée

http://www.santepublique-editions.fr/objects/Analyse-juridique-de-la-note-Ravetto-04-03-16-18h.pdf
Voir p. 9-12, les directives européennes
Voir p. 66-71, l'atteinte à la vie privée (attention, contrairement á ce qui est écrit p.69, la CEDH ne s'est pas encore prononcée sur les compteurs communicants, les informations correctes sont dans le premier document sus-cité).


Voici la preuve que les industriels sont prêts à tout pour nous surveiller.
Le monde auquel ils rêvent est décrit par Stéphane Richard, Pdg d'Orange,
devant une assemblée de zombies :


https://youtu.be/23pVR87kDbo

Leurs rêves sont nos cauchemars !


Et voici la réalité qui nous attend, dans ce monde que nous concoctent
les "ingénieurs 3D" collés devant leurs ordinateurs :


http://tempsreel.nouvelobs.com/l-histoire-du-soir/20160617.OBS2894/la-chaudiere-connectee-appelle-toute-seule-la-maintenance-134-000-euros-de-facture.html

Actualités > L'histoire du soir >
La chaudière connectée appelle toute seule la maintenance : 134.000 euros de facture
Le pire ? Le réparateur n'est jamais venu...


Salée, la facture ! Une chaudière a appelé un numéro surtaxé pour
signaler une panne... pendant un mois ! Ce qui a valu à la ville de
Cognac, propriétaire de l'engin défaillant, une facture de plus de
134.000 euros !

Depuis 2004, des automates installés sur toutes les chaudières de la
mairie étaient en effet programmés pour appeler, en cas de panne,
le service de maintenance sur un numéro garanti à tarification basse,
a expliqué à l'AFP le premier adjoint au maire et adjoint aux finances
Patrick Sedlacek, confirmant une information du journal "Sud Ouest".

Le réparateur n'est même pas venu

Or une chaudière défaillante a appelé durant tout le mois d'avril 2015
ce numéro pour signaler une défaillance. Aucun réparateur n'est venu
mais Orange a adressé une facture de 134.536 euros à la mairie. Un
montant démesuré pour une municipalité comme Cognac, qui souligne que
le contrat passé avec l'opérateur pour ses chaudières était plafonné à
60.000 euros.

"La ville ne veut pas payer puisqu'elle n'y est pour rien", argumente
Patrick Sedlacek, qui souligne que la commune a récemment saisi la
justice pour contester le montant de cette facture.

"Orange ne nous avait pas prévenus"

Et l'élu de pointer, a minima, un défaut d'information de la part
d'Orange : "Orange ne nous avait pas prévenu de la nouvelle
affectation de la ligne par l'Arcep (Autorité de régulation des
communications électroniques et des postes) vers des services
commerciaux surtaxés."

"Dans cette affaire, nous ne sommes pas responsables. Nous avons
certes fourni une ligne, mais la mairie a fait installer un routeur
par une société privée. C'est le paramétrage de ce routeur qui a posé
problème. Nous n'étions pas attributaire du numéro en cause. C'est
nous qui avons payé la facture, on se retourne contre la mairie",
réplique le service communication d'Orange, dans les colonnes de "Sud
Ouest".

"On comprend la démarche d'Orange, car une partie du montant ne
revient pas dans leur tirelire, ils doivent cet argent à un tiers.
Mais puisque le défaut d'information leur revient, nous nous opposons
au paiement de la facture totale", insiste l'adjoint de la commune.

En attendant que la justice tranche, tous les automates équipant les
chaudières municipales ont été coupés, puis un changement de numéro a
été effectué pour éviter que ce coûteux incident ne se reproduise.

R.F. (avec AFP)

Quand les machines communiquent avec les machines, rien ne va plus !
Il faut bien comprendre que les compteurs communicants de type Linky
ne sont qu'une étape.

La suivante, ce sont les objets connectés, qui transformeront notre
vie quotidienne en enfer.



Voici le témoignage d'une enseignante recueilli le dimanche 26 juin
2016 par Annie Lobé :


L'une de ses amies, dans le cadre d'une procédure de divorce d'avec un
agent subalterne de la RATP a vu ses données recueillies via le Pass
Navigo, transmises par son mari au juge, qui s'est basé dessus pour
lui retirer la garde des enfants.

À travers le pointage de ses déplacements, le mari indélicat (et brutal :
il lui avait déjà fracturé deux fois la mâchoire !) avait pu obtenir ses
données par un collègue et les utilisait pour démontrer qu'après son
travail, elle ne rentrait pas directement à la maison pour s'occuper
de ses enfants, mais allait faire du yoga et d'autres activités !
Cette femme a dû faire Appel pour obtenir l'annulation de ces pièces
obtenues illégalement (après avoir changé d'avocat) et la garde de ses
enfants.

Deuxième chose : sa banque a fait des difficultés pour renouveler
sa carte bancaire au motif qu'elle ne pouvait pas établir son profil.
Explication : cette enseignante retire de grosses sommes d'argent pour
régler tous ses achats et même son loyer. Son conseiller bancaire lui
a dit que la banque ne voulait pas renouveler sa carte parce qu'elle
ne pouvait pas exploiter ses données tirées de l'utilisation de sa
carte bancaire ! (Il était gêné de le lui dire car la banque exploite
les données de ses clients pour les "profiler" sans aucune
autorisation...). Finalement il a accepté de renouveler la carte après
qu'elle lui a fait observer qu'elle n'avait aucun incident de paiement
sur son compte qui reçoit chaque mois son salaire de 1547  euros.


Le profilage est donc DÉJÀ une réalité dans les banques, à la RATP, et
sans doute dans toutes les grosses entreprises.

Mais cela ne leur suffit pas. Elles veulent pouvoir tracer
numériquement ABSOLUMENT TOUT ce que nous faisons.

Ainsi, Orange se prépare à supprimer en 2021 les lignes téléphoniques
classiques pour tout basculer sur Internet.

14 villes du Finistère dont Concarneau sont pilotes pour cette
destruction :


http://www.nextinpact.com/news/100433-orange-experimentera-arret-telephonie-classique-des-2017.htm?utm_source=NXi_News_letter&utm_medium=top_2&utm_campaign=nextinpact

http://www.nextinpact.com/news/100402-larcep-veut-augmenter-localement-prix-cuivre-pour-pousser-vers-fibre.htm?utm_source=NXi_News_letter&utm_medium=second_8&utm_campaign=nextinpact


2021 est aussi la date de disparition du ticket de métro annoncée par
Valérie Pécresse, nouvelle présidente LR de la Région Ile-de-France,
qui prévoit de mettre en place l'achat du pass Navigo via le
smartphone :


http://www.lemonde.fr/entreprises/article/2016/05/22/valerie-pecresse-annonce-la-disparition-du-ticket-de-metro-a-l-horizon-2021_4924005_1656994.html


L'INSEE met en place un échantillon national de personnes suivies
pendant leur vie entière sans leur consentement :


http://www.lemonde.fr/sciences/article/2016/06/27/un-echantillon-de-francais-suivis-pour-la-vie_4959110_1650684.html

"Vous allez naître entre le 1er et le 4 juillet ? Bravo. Vous êtes
spécial ! Ne retardez pas votre naissance, s’il vous plaît.
Si vous naissez ainsi, en début de trimestre, alors, tout au long de votre
existence, l’Institut national de la statistique et des études
économiques (Insee) vous suivra de près : votre naissance, votre mariage,
la naissance de vos enfants, vos salaires, votre inscription sur les listes
électorales, le montant de vos impôts et bien d’autres informations
administratives seront compilés dans une énorme base de données.

Vous ne serez pas les seuls : vous êtes déjà plusieurs millions.
Vous ferez en effet partie de l’échantillon démographique
permanent (EDP), que l’Insee a mis en place à partir de 1968, et qui est
enrichi chaque année par de nouvelles naissances et l’appariement de
nouvelles bases. L’idée de départ était de constituer un panel correspondant
à 1 % de la population, en rapprochant les informations de l’état civil et
celles du recensement, et de suivre ainsi, du berceau..."


Au-delà du Linky, c'est bel et bien un changement complet de société qui nous est imposé, dans lequel nous ne pourrons plus vivre sans laisser à chaque instant des traces numériques qui seront exploitées à notre insu et à notre corps défendant. Les autorités veulent nous mettre dans un entonnoir. A travers le refus du Linky, c'est aussi cela que nous refusons !


Enquête "Linky et piratage" :

Le système Linky induit d’importants risques de piratage des données
collectées, qui pourraient être utilisées à des fins de cambriolage ou
de chantage.

Les informations circulant par le CPL peuvent être très
facilement interceptées et modifiées (par exemple : erreur ou
modification de relevé).

Des hackers ont déjà expliqué comment ils avaient piraté un
« smart-meter » (compteur intelligent), en réussissant sans peine à lui
faire afficher une consommation négative. Et le contraire sera aussi
possible sans que nous n’ayons la possibilité d’aucun recours.


http://www.nikopik.com/2012/01/les-compteurs-delectricite-intelligents-deja-pirates.html

L’informatisation des réseaux électriques rend la France vulnérable au
piratage, à l’espionnage et au cyber-terrorisme pouvant provoquer le
black-out.


http://www.01net.com/actualites/compteur-electrique-intelligent-quand-le-hacking-mene-au-black-out-general-628914.html


En 2014, deux hackers espagnols « se sont plongés dans les entrailles
électroniques de l’appareil pendant plusieurs mois et ont analysé son
fonctionnement par rétro-ingénierie. Ce qu’ils ont découvert n’est pas
très glorieux. Ainsi, le mode bloqué peut être contourné sans grande
difficulté, car il est possible de modifier directement certaines
parties du firmware. La clé de chiffrement AES est stockée dans le
processeur et peut être lue au moment de la mise en route. Et en plus,
il s’avère que cette clé est la même pour tous les appareils !
»

http://www.01net.com/actualites/compteur-electrique-intelligent-quand-le-hacking-mene-au-black-out-general-628914.html

Voici leurs révélations : « Une fois que l’on a le contrôle d’un
appareil, il est possible de détourner ses fonctionnalités. Par
exemple: envoyer des faux rapports de consommation pour diminuer sa
note d’électricité. Comme les compteurs fonctionnent en réseau, on
peut également couper l’électricité chez son voisin. Il suffit
d’envoyer la bonne commande. Autre possibilité: faire passer son
compteur pour celui de quelqu’un d’autres en changeant l’identifiant
(spoofing). »

« On peut aussi rajouter des fonctionnalités, en modifiant le
firmware, ou simplement siphonner les données des autres compteurs
pour se constituer une petite base de données. Ça peut toujours
servir. « Théoriquement, on peut même imaginer la création d’un ver
qui infecte les compteurs de proche en proche puis génère un black-out
général dans une quartier ou une ville », souligne Javier Vidal. On
est plus très loin du scénario catastrophe. »


Sites web piratés, arnaques en ligne, vols de données en entreprises…
plus un jour ne passe sans son lot de cyberattaques aux conséquences
potentiellement désastreuses.

Lors de l’émission de RTL La curiosité est un vilain défaut du 31 mars
2016, Blaise Mao et Thomas Saintourens, auteurs du livre Cyber Fragiles
(éditions Tallandier, en librairie depuis le 1er avril 2016)
ont dit avoir interviewé un expert en cybersécurité leur ayant affirmé
avoir piraté le Linky en 3 heures. Cet expert prédit « des fraudes à la facturation » (p. 104).


http://www.rtl.fr/culture/medias-people/cyberpirates-dans-la-curiosite-7782628333

Extraits du livre, p. 103 :
Outre le risque de coupure d'énergie intempestive, la prise de contrôle informatique
de tels appareils pourrait permettre de trafiquer ses chiffres de consommation pour
faire baisser sa facture ou, au contraire, rajouter quelques zéros au montant de celle
de son pire ennemi.

p. 104 :
Le compteur Linky, on a réussi à en prendre le contrôle en seulement trois heures.

Contacté par téléphone le mercredi 24 août 2016, cet expert m'a affirmé que les
deux journalistes n'avaient "rien compris" à ce qu'il leur avait dit, qu'il ne leur
avait pas parlé d'un compteur Linky mais d'un gateway TIC (qui signifie Télé Information Client)
en vente dans le commerce). Il a précisé travailler depuis 30 ans dans le domaine de la
sécurité informatique, détenir les 6.000 documents diffusés par Edward Snowden,
qu'il a qualifié de "sérieux", avoir travaillé pendant trois mois pour comprendre le
black-out d'une journée à New York (provoqué par Blaster, un ver ayant infecté
le système Microsoft dans une machine contrôlant les systèmes informatiques)
et travailler actuellement sur la sécurisation de l'Internet des objets.

Il a ajouté : "Le monde cyber va se fragiliser de plus en plus. Il y aura de plus en
plus d'ennuis. Plus on met de logiciels complexes, plus on s'expose à des risques.
Les catastrophes sont devant nous". Comme je lui faisais observer que les sécurités
informatiques sur lesquelles il travaille ne suffiraient jamais, il a répondu :
"Je le sais bien !".

Et quand je lui ai dit qu'il n'y aurait pas de sécurité absolue dans
le système Linky, il a répondu : "Les cryptologues de l'Anssi sont parmi les meilleurs
experts mondiaux. Ils ont regardé et ont dit que c'était solide. On verra si ça tient
à l'usage !"

A ma demande qu'il prévienne les autorités et les entreprises, en tant que professionnel
informé, de NE PAS engager la France dans l'informatisation à outrance des objets du
quotidien, après que j'aie évoqué les conséquences dramatiques qu'engendrerait
un black-out de trois semaines, il a répondu qu'il ne "voyait pas l'efficacité
de ce genre d'action".

Avant de raccrocher, il m'a demandé à plusieurs reprises de ne pas citer son nom.



Pour nous, "l'intelligence" des réseaux et des objets, c'est non !

Nous avons lancé l’Appel pour des réseaux sécurisés filaires
Contre les réseaux Linky et l’Internet des Objets :


http://www.santepublique-editions.fr/Appel.html

Après lecture, vous pouvez signer cet Appel en procédant comme indiqué
p. 5 du document :


http://www.santepublique-editions.fr/objects/Appel.doc


Enquête "Pannes et incendies" :

Dans la vidéo ERDF de démonstration de la pose du Linky, on voit le
poseur effectuer le réglage du disjoncteur au maximum de sa puissance
(augmentation de 15 à 45 Ampères, min 5'11) sans avoir
préalablement vérifié l'ampérage du disjoncteur différentiel
inséré dans le tableau électrique :

https://www.youtube.com/watch?v=k3e20e_oy2Y

Tous les électriciens qualifiés consultés à ce sujet considèrent que
cela pose des problèmes de sécurité électrique. Dans les installations
qui ne sont pas en conformité avec la norme NF C 15-100, le Linky
met à mal la sécurité électrique.


Les problèmes techniques induits par le Linky (pannes, incendies) sont
inhérents à la technologie CPL du Linky, qui injecte des
radiofréquences de 63000 à 74000 hertz dans les circuits électriques
conçus pour fonctionner à 50 hertz.

Ce ne sont donc pas des problèmes "de jeunesse". Ils ne se résoudront
pas avec le temps mais empireront au fur et à mesure que le nombre de
compteurs Linky installés augmentera.

Dernier témoignage en date recueilli par Annie Lobé le 29 juillet 2016 :

Un lave-vaisselle, dans un gîte en Bretagne, a tourné sans s'arrêter
pendant 12 heures d'affilée. Il s'agit d'une maison en bout de ligne,
dans laquelle le Linky n'est même pas installé. Les anomalies de
fonctionnement des appareils sont induites par la "contamination" CPL
de l'ensemble du réseau via les Linky déjà installés dans la rue.

Outre l'intégralité des lampes s'allumant au toucher, qui se mettent à clignoter
ou restent allumées toute la nuit, des thermostats de chauffage sont mis
hors d'usage :

(extrait, p. 30, du document précité : Examen de la lettre de Philippe Monloubou)


Rien n'a changé depuis les pannes et incendies constatés pendant l'expérimentation Linky en 2010-2011 :


http://www.santepublique-editions.fr/objects/Linky-et-les-pannes-linky-et-les-incendies-diaporama-11-01-2016.pps


Pendant l'expérimentation Linky en 2010-2011, 21% des
particuliers ont dû procéder au réarmement du disjoncteur du fait de
problèmes de disjonction et 36% des communes ont connu des problèmes
de disjonction répétés à la suite du changement de compteur sur des
équipements publics.

C'est ce qui ressort d'un rapport d'enquête commandé par le Syndicat
Intercommunal d’Energie d’Indre-et-Loire (SIEIL) et menée en mars 2011
auprès de 1500 personnes équipées de Linky, et de 76 communes ayant
répondu sur 150 interrogées. Ce rapport a été déniché fin avril 2016
par le Collectif d'Indre-et-Loire :


http://sieil37.fr/phocadownloadpap/Autres-documents/Linky/SIEIL_Rapport-enquete.pdf

Sauvegardé ici :
http://www.santepublique-editions.fr/objects/SIEIL_Rapport-enquete-experimentation-Linky.pdf

Ce rapport brosse un tableau plutôt négatif de l'expérimentation Linky
de 2010-2011 :

Le nombre total d'incidents rapporté au nombre total de
personnes interrogées est de 15 %, une proportion qui dépasse de loin
le 1% évoqué par le sénateur Poniatowski dans son rapport de 2010
(http://www.senat.fr/rap/r10-185/r10-185.html)

"Pour 4% des ménages, l’installation a entraîné des
perturbations du fonctionnement de leurs appareils
voire des dégradations de ceux-ci : appareils électriques
grillés, dysfonctionnement de la programmation du
chauffage ou du ballon d’eau chaude, embrasement du
compteur ou du disjoncteur." (p 17)

"5% des particuliers interrogés ont vu un impact négatif de
l’installation de Linky sur leur facture : erreurs de relevés, hausse
de consommation, augmentation très nette de la facture (parfois
doublement). Pour ce type de problème, 5% de logements concernés
ce n’est pas négligeable." (p. 17)

"1% des ménages signalent un dérèglement des heures
creuses, c’est aussi un facteur d’augmentation de la facture."
(p. 17)

La liste et surtout le nombre des anomalies constatées (p. 18-19), qui
vont de l'incendie à la détérioration d'appareils, en passant par le
dysfonctionnement d'appareils électriques et l'augmentation des
factures, conduisent à se demander ce qui a bien pu conduire la CRE
(Commission de régulation de l'énergie) à affirmer que
l'expérimentation avait été "réussie"
(http://www.cre.fr/documents/deliberations/communication/resultats-de-l-experimentation-linky)

On retient, en conclusion, ce témoignage mis en exergue, p. 15 :

"Le compteur étant extérieur, EDF est intervenu clandestinement,
aucune information. EDF et ERDF nient être intervenus.  Notre
congélateur  a  été  détruit  ainsi  que  les  marchandises  qu'il
contenait  (disjonction). Le disjoncteur prévu pour 12 kW saute à
8,6kW. Nous ne laissons plus aucun appareil branché en notre absence.
Aucune réponse, mépris total de l'abonné : EDF et ERDF ont refusé de
communiquer la date de l'intervention ainsi que le relevé de l'ancien
compteur. Pas d'accès au compteur qui est extérieur, coffret fermé à
clé. Selon Linky, nous avons consommé plus en 2 mois qu'au cours des 6
mois précédents. Le compteur n'est ni certifié ni garanti, aucune
certitude quant au cryptage des informations ni sur leur
confidentialité."

On se demande à quoi a bien pu servir cette expérimentation, puisque
les incidents répertoriés en 2010-2011 sont récurrents en 2016...


Plusieurs témoignagnes concernent des pannes dans des maisons
non elles-mêmes équipées de Linky, dès lors que le Linky est installé
dans la rue.

Voici un extrait de mail reçu en janvier 2016 par Annie Lobé à propos
d'une deuxième maison située à Montreuil non loin de celle,
citée dans le diaporama, dans laquelle un ordinateur s'éteint
tout seul depuis que le Linky a été installé dans la rue, alors que
cette maison n'est pas elle-même équipée de Linky.

Dans la deuxième maison voisine, qui n'est pas non plus équipée de
Linky, une personne handicapée a eu à subir les conséquences d'une
très longue panne générale d'électricité inexpliquée) :


“La maison est restée 1 nuit et 1 matinée sans électricité - tout a
sauté et impossible de définir la cause. La personne handicapée -
son matelas anti-escarre complètement dégonflé - la machine
pour l’alimenter out... Je vous laisse imaginer...”


Nombreuses sont les personnes équipées de Linky qui ne pensent pas
à faire le lien entre les anomalies qu'elles constatent sur leurs appareils
électriques et l'installation du nouveau compteur, tant les perturbations
peuvent être variées.

Le 9 janvier 2016, le commentaire suivant a été envoyé sur la pétition
en ligne :

www.cyberacteurs.org/cyberactions/compteur-linky-sens-economique-eco-1084.html

“Je possède malheureusement UN COMPTEUR LINKY chez moi. Je ne sais
pas si ça vient de là, je viens d’être opéré du coeur à deux reprises.

Je constate que depuis que ce compteur a été installé, mes problèmes
de santé se sont dégradés, que les chargeurs des différents appareils
électriques et électroniques que j'ai en ma possession sont HS
régulièrement, même le chargeur de mon véhicule électrique a rendu
l’âme.

D’après le constructeur du véhicule, ce n'est pas normal, et
après discussions avec d'autres personnes de mon entourage qui ont le
même type de véhicule, ils n'ont pas eu à déplorer ce type de
problème, en revanche ils ne sont pas équipés du compteur LINKY et
habitent la même région que moi.”

Le système Linky provoque non seulement des pannes, mais également
des incendies ! (voir ci-après)




Comment l'ANFR nous trompe avec ses mesures en laboratoire :

Dans son rapport du 30 mai 2016, l'ANFR (Agence nationale des fréquences)
présente des résultats de mesure effectuées en laboratoire, où les câbles
dans lesquels le CPL (Courant porteur en ligne) injecté par le Linky ne rayonnent pas.

Mais elle omet de préciser qu'en milieu ouvert  le CPL injecté
dans les câbles rayonne autour de ceux-ci, ce qui est expliqué dans
une thèse présentée et commentée ici :


http://www.santepublique-editions.fr/objects/examen-lettre-de-philippe-monloubou-ERDF-aux-maires.pdf
(voir p. 47-48)

Thèse soutenue le 3 décembre 2013 par Monsieur Amilcar Mescco à
l’Université européenne de Bretagne « Télécom Bretagne », expliquant
pourquoi les câbles dans lesquels le signal CPL est injecté rayonnent
en milieu ouvert (chez l'habitant) et pas en laboratoire :

https://tel.archives‐ouvertes.fr/tel‐00983504

http://www.next-up.org/pdf/Linky_CPL_Rayonnement_ElectroMagnetique_Habitat.pdf
(voir p. 12-13)

En se gardant de préciser ces faits, l'ANFR rejoint ERDF/ENEDIS dans
le bal des mensonges sur le Linky :


http://www.anfr.fr/l-anfr/actualites/toutes-les-actualites/detail-actualite/actualites/compteurs-linky/#menu2

Le rapport ANFR :
http://www.anfr.fr/fileadmin/mediatheque/documents/expace/2016-05-30_Rapport_technique_compteur_vdef2.pdf

Le lundi 4 juillet 2016, lors d’une réunion organisée à la mairie du
10ème arrondissement de Paris, en présence d’Anne-Marie Goussard,
responsable du programme Linky chez ERDF/ENEDIS, qui ne l’a pas contredite,
et parlant sous le contrôle de son responsable de service Bernard
Celli, directeur de la Stratégie de l’ANFR, une représentante de
l’ANFR a affirmé que le compteur Linky est capable d’émettre « toutes
les 20 secondes ». Cette caractéristique a été utilisée pour les
mesures en laboratoire.


Si 344 communes ont déjà voté en Conseil municipal une délibération ou
un voeu de refus du Linky, ce n'est donc pas sans raison-s.


En effet, les compteurs Linky sont refusés par les communes en raison d'un
défaut d'assurance, puisqu'ils provoquent des pannes et des incendies
reconnus par ERDF/ENEDIS.

Résumé distribué le 20 avril 2016, 1 page :

http://www.santepublique-editions.fr/object/1-topo-distribue-Villefranche-20-avril-2016.pdf

Les assurances ont d’ores et déjà exclu des garanties « les dommages
de toute nature causés par les champs et ondes électromagnétiques ».

Avenant AXA, 1er septembre 2006 :


http://www.santepublique-editions.fr/objects/AXA-1-sept-2006-excluant-tous-dommages-causes-par-les-champs-electromagnetiques.pdf

Mêmes exclusions pour les communes : les incendies provoqués par
le Linky ne seront pas couverts (exemple : police VILLASSUR de
Groupama) :


http://www.santepublique-editions.fr/objects/GROUPAMA_RESPONSABILITE_GENERALE_DES_COMMUNES_EXCLUSIONS_PAGES_8_9_VILLASSUR.pdf
(voir f, i et p).

Les quatre représentants de la Société ENEDIS présents lors de la réunion
de l'instance de « dialogue-information-concertation » du
20 décembre 2016 à la mairie de Montreuil ont refusé de donner le NOM
de leur assureur de dommage.

La société EDF ASSURANCES (Immatriculation RCS Nanterre 412 083 347),
au capital de 39 000 euros, est une société de « courtage d’assurances
et de Reassurances », et non une compagnie d’assurance, comme le prouve
son extrait Kbis


http://www.santepublique-editions.fr/objects/extrait-Kbis-EDF-ASSURANCES-13-decembre-2016.pdf

Contrairement à ce que son nom peut faire accroire, la société
EDF ASSURANCES n’est donc pas un assureur de dommages.
La conséquence est qu’en aucun cas, elle n’a indemnisé
ni n’indemnisera quelque préjudice que ce soit,
ni ne pourra jamais être condamnée par aucune
juridiction à indemniser un sinistre.

Ce défaut d’assurance la prive de toute possibilité de nous contraindre à accepter le Linky et ses risques, car personne ne peut contraindre quiconque à assumer un risque pour lequel il n’est pas assuré

Quand des compteurs Linky installés dans les écoles provoqueront des
incendies, si des décès d'enfants adviennent, les maires des communes
n'ayant pas délibéré en Conseil municipal pour refuser la pose des
Linky pourront être tenus pour responsables.

Bernard Lassus, Directeur Linky d'ERDF, a reconnu en direct le samedi
16 janvier 2016 sur la radio RMC*, que 8 incendies ont été causés par
le Linky pendant la phase d'expérimentation en 2010-2011
(*entre 9h et 10h dans l'émission "Notre maison", animateur : François
Sorel). Ecouter l'extrait :

Quand des compteurs Linky installés dans les écoles provoqueront des
incendies, si des décès d'enfants adviennent, les maires des communes
n'ayant pas délibéré en Conseil municipal pour refuser la pose des
Linky pourront être tenus pour responsables.

Bernard Lassus, Directeur Linky d'ERDF, a reconnu en direct le samedi
16 janvier 2016 sur la radio RMC*, que 8 incendies ont été causés par
le Linky pendant la phase d'expérimentation en 2010-2011
(*entre 9h et 10h dans l'émission "Notre maison", animateur : François
Sorel). Ecouter l'extrait :


http://www.santepublique-editions.fr/objects/rmc-16-janvier-2016-bernard-lassus-erdf-reconnait-8-incendies-dus-au-linky.mp3

Démenti sur la formation des poseurs de Linky :
Annonce de recrutement poseur de Linky, non électricien, aucune
expérience demandée, pas de formation annoncée après l'embauche :

http://www.santepublique-editions.fr/images/copie-ecran-INDEED-annonce-recrutement-Linky.png

http://www.santepublique-editions.fr/objects/Annonce-Le-Bon-Coin-4-janvier-2017-poseur-Linky-H-F-0-2-ans-d-experience-aucun-diplome.pdf

Rapport d'enquête sur l'expérimentation Linky 2010-2011 en
Indre-et-Loire, juillet 2011 :


http://sieil37.fr/phocadownloadpap/Autres-documents/Linky/SIEIL_Rapport-enquete.pdf

Voir p. 18 : 3 incendies de compteurs/disjoncteur pour 1500 personnes
interrogées par téléphone, soit un taux de 0,2 % qui rapporté aux
35.000.000 de compteurs à poser feraient 70.000 incendies
supplémentaires.

Film de Brian Thiersen "Les incendies de compteurs ‘intelligents’ :
Questions brûlantes, réponses choquantes" montrant les problèmes
causés par les compteurs 'intelligents' en Amérique du Nord :


https://takebackyourpower.net/smart-meter-fires-2016-video

Pour voir la version sous-titrée en français, lancez la vidéo, puis
cliquez rapidement sur la roue crantée en bas à droite de l’écran de
la vidéo :
Paramètres > Sous-titres > Français

En Amérique du Nord (USA/Canada), plusieurs centaines de milliers de
compteurs ont été retirés après des explosions et des incendies.

Le Linky présente au moins deux points communs avec les "smart meters"
présentés dans le film : deux fabricants sont les mêmes (Itron et
Landis + Gyr, sociétés japonaises - Landis + Gyr, basée en Suisse, est
filiale de Toshiba), et la fonctionnalité de déconnexion à distance,
identifiée comme le facteur majeur d'incendie de ces compteurs
'intelligents' dans le film, est également présente sur l'intégralité
des Linky français.

Interview de M. Cyril Charles, spécialiste de la prévention des
incendies, qui met en lumière un autre scandale de sécurité
publique : les incendies d’origine électrique sont évitables
(il y en a 80.000 par an en France, qui provoquent 200 morts
et 4000 blessés). Dans cette interview, M. Charles donne son
avis sur les compteurs Linky, p. 7 :


http://www.santepublique-editions.fr/objects/interview-cyril-charles-on-pourrait-prevenir-la-quasi-totalite-des-incendies-d-origine-electrique.pdf


En mars 2016, de nouveaux incendies se sont déclenchés notamment à
Cosse (09, Ariège), un compteur posé en extérieur a pris feu 24 heures
après la pose d'un Linky, et à Pau, la ville de François Bayrou, c'est
une machine à laver qui a pris feu 24 heures après la pose du Linky
dans un immeuble du centre ville.

Voici le témoignage qu'Annie Lobé a recueilli par téléphone le 4 avril 2016,
puis adressé par mail à ce couple qui l'a autorisée à le diffuser :


"Bonjour Madame,

Merci pour les précisions que vous m'avez apportées par téléphone sur
la chronologie des faits qui se sont déroulés dans le centre ville de
Pau.

Votre mari et vous-même avez été alertés sur les compteurs Linky du
fait que votre collègue, qui a une lampe qui s'allume au toucher, a
constaté qu'elle restait allumée entre minuit et 6 h du matin. Une
deuxième lampe achetée présente le même dysfonctionnement.

L'un de vos clients, à qui vous avez raconté cette anecdote, vous a
suggéré un lien possible avec le compteur Linky. Vérification faite,
l'immeuble où réside votre collègue a bien été équipé de compteurs
Linky, qui sont situés sur le mur de la pièce où se trouvent les
lampes s'allumant toutes seules entre minuit et 6h. (Votre collègue,
qui a emménagé récemment dans cet appartement préalablement
non occupé, pense avoir croisé le technicien ayant effectué la pose.)

Vendredi 25 mars, votre voisin a subi l'installation du Linky et le
samedi 26 mars après-midi, sa machine à laver a pris feu. Il était
présent et a donné l'alerte immédiatement, mais la fumée s'est
néanmoins propagée dans l'escalier, qui est devenu gris.

Vous-même avez effectué des recherches sur Internet dimanche soir au
sujet du Linky, et lundi 28 mars, vous avez appelé EDF pour dire que
vous aviez besoin de réfléchir encore avant d'accepter ce compteur. Il
vous a été répondu d'appeler ERDF, ce que vous avez fait
immédiatement.

On vous a répondu que l'installation n'était pas encore programmée
vous concernant, mais le soir même, vous avez trouvé un papier dans
votre boîte aux lettres indiquant que le remplacement de votre
compteur avait eu lieu dans la journée, par la société prestataire
"Solutions 30" ! (votre immeuble est clos par une porte fermée que
l'on peut ouvrir entre 9h et 19h en appuyant sur un bouton, mais
aucune profession médicale n'exerce dans cet immeuble de sorte qu'il
n'est pas indiqué que la porte s'ouvre en appuyant sur ce bouton, les
passants ne peuvent pas le savoir).

Depuis cet incendie, votre fils est inquiet (vous avez trois enfants),
il se relève la nuit pour vérifier qu'un autre incendie ne s'est pas
déclenché. Vous êtes vous-mêmes inquiets pour vos enfants, de sorte
que vous subissez un préjudice consécutif à cet incendie, même si vous
n'avez pas eu de dommages matériels."


Les délibérations communales contre Linky sont légales

Il est démontré dans le document du 9 juin 2016, 54 pages, que les communes ont :

- la capacité d'agir (article L. 111-56-1 du Code de l'énergie)
- le devoir d'agir    (article L. 2224-31 du CGCT)
- un intérêt à agir   (article 1384 alinéa 1er du Code civil).


http://www.santepublique-editions.fr/objects/linky-capacite-devoir-interet-a-agir-des-communes.pdf


Les maires qui n’auront pas délibéré pour refuser le déploiement du
Linky s’exposeront au risque judiciaire maximal, contrairement à
l’avis des avocats du Cabinet Ravetto Associés.

L’Association des maires de France (AMF) a diffusé lundi 29 février
2016 à tous les maires via son journal en ligne Maire-Info une note
rédigée par le Cabinet d’avocats Ravetto Associés prétendant que les
délibérations de refus du Linky étaient risquées d’un point de vue
juridique.

Mais ce cabinet d’avocats est très lié à la Commission de régulation
de l’énergie (CRE) qui a préconisé au Gouvernement français le
éploiement du Linky. Le Bâtonnier de Paris a été interrogé sur un
possible conflit d’intérêts concernant cette note Ravetto.

En effet, cette note n’a pas été commandée par la CRE, mais par la
Fédération nationale des autorités concédantes et régies (FNCCR),
représentant les intérêts des communes, autorités concédantes
propriétaires des réseaux et compteurs électriques, des syndicats
départementaux d’électricité et des entreprises locales de
distribution (régies autonomes).

Une analyse détaillée de la législation et de la jurisprudence
relatives aux multiples inconvénients du Linky (incendies, atteinte à
la vie privée, effets sanitaires, brouillages, pannes et black-out)
démontre et conclut, à l’inverse des avocats de Ravetto Associés, que
ce sont les maires qui n’auront pas délibéré pour interdire le Linky
qui s’exposeront au risque judiciaire maximal.

Analyse juridique de la note du cabinet d'avocat Ravetto Associés,
4 mars 2016, 80 pages :


http://www.santepublique-editions.fr/objects/Analyse-juridique-de-la-note-Ravetto-04-03-16-18h.pdf

Eléments sur le possible conflit d'intérêt du Cabinet Ravetto Associés,
10 mars 2016, 12 pages :


http://www.santepublique-editions.fr/objects/LINKY-ANALYSE-JURIDIQUE-NOTE-CABINET-AVOCATS-RAVETTO.pdf

Annie Lobé a écrit le 17 janvier 2016 à Charles-Antoine Gautier, Chef
du département Energie de la Fédération nationale des collectivités
concédantes et régies FNCCR (sans réponse à ce jour) :


http://www.santepublique-editions.fr/objects/deux-mails-d-annie-lobe-a-charles-antoine-gautier-fnccr-le-17-01-2016.pdf

Annie Lobé a écrit le 20 janvier 2016 au président de l'Association
des maires de France, François Baroin, pour l’informer que le
directeur Linky d’ERDF avait reconnu que Linky provoque des incendies
(sans réponse à ce jour) :


http://www.santepublique-editions.fr/objects/mail-d-annie-lobe-a-francois-baroin-president-AMF-le-20-01-2016.pdf

Après la diffusion par l’AMF de la note Ravetto à tous les maires le
29 février 2016, Annie Lobé a réécrit à François Baroin une seconde
fois le 25 mars 2016 pour lui demander solennellement d'interroger le
Bâtonnier de Paris au sujet du possible conflit d'intérêt concernant
cette note Ravetto (sans réponse à ce jour) :


http://www.santepublique-editions.fr/objects/mail-d-annie-lobe-a-francois-baroin-president-amf-le-25-mars-2016.pdf

Cette demande faisait suite à la Réponse du Bâtonnier de Paris, 9 mars
2016 à l'interrogation d'Annie Lobé du 4 mars 2016 : il ne répond pas
aux journalistes :


http://www.santepublique-editions.fr/images/lettre-secretaire-commission-deontologie-batonnier-paris.png

Et à la question d'Annie Lobé, le 9 mars 2016 : les communes et les
adhérents de la FNCCR peuvent-ils interroger le Bâtonnier de Paris ?
(sans réponse à ce jour) :


http://www.santepublique-editions.fr/objects/mail-annie-lobe-09-03-16.pdf

Monsieur François Baroin, ancien ministre et actuel président de
l'AMF, n'est lui-même pas neutre dans l'Affaire Linky :

Document du 7 décembre 2010

François Baroin est signataire de la dérogation qui permet à M.
Philippe de Ladoucette d'être reconduit à son poste de président de la
Commission de régulation de l'énergie (CRE) pour un nouveau mandat de
6 ans alors que la loi initiale ne permettait pas son renouvellement :


http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000023174854&categorieLien=id

JORF n°0284 du 8 décembre 2010 page 21467
texte n° 3

LOI n° 2010-1488 du 7 décembre 2010 portant nouvelle organisation du
marché de l'électricité (1)

Article 17 :

"II. ― Le mandat des membres du collège de la Commission de régulation
de l'énergie en exercice à la date de promulgation de la présente loi
s'achève deux mois après cette date.
Le mandat des premiers membres du collège nommés après la date de
promulgation de la présente loi entre en vigueur deux mois après cette
date pour une durée de six ans en ce qui concerne le président, de
quatre ans en ce qui concerne les membres nommés par les présidents de
l'Assemblée nationale et du Sénat et de deux ans en ce qui concerne
les deux autres membres.

Par dérogation au deuxième alinéa du II de l'article 28 de la loi n°
2000-108 du 10 février 2000 précitée, le président et les membres en
fonction lors de l'entrée en vigueur de la présente loi peuvent faire
partie des premiers membres du collège nommés après la date de
promulgation de la présente loi."
Fait à Paris, le 7 décembre 2010.

Signé par le Président de la République :
Nicolas Sarkozy
Le Premier ministre, François Fillon
Le ministre de l'intérieur, de l'outre-mer, des collectivités
territoriales et de l'immigration, Brice Hortefeux
La ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, Christine
Lagarde
Le ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et
de la réforme de l'Etat, porte-parole du Gouvernement, François Baroin
Le ministre auprès de la ministre de l'économie, des finances et de
l'industrie, chargé de l'industrie, de l'énergie et de l'économie
numérique, Eric Besson
La ministre auprès du ministre de l'intérieur, de l'outre-mer, des
collectivités territoriales et de l'immigration, chargée de
l'outre-mer, Marie-Luce Penchard


Réunion Linky du 20 avril 2016 à Villefranche-de-Conflent (66) :

Introduction :

http://www.santepublique-editions.fr/object/3-introduction-par-annie-lobe-Villefranche-20-avril-2016.pdf

Compte rendu, 48 pages :

http://www.santepublique-editions.fr/object/4-compte-rendu-reunion-linky-Villefranche-20-avril-2016-premiere-partie.pdf

http://www.santepublique-editions.fr/object/5-compte-rendu-reunion-linky-Villefranche-20-avril-2016-deuxieme-partie.pdf



Place à l'action !
La presse reste muette. À nous de prévenir nos voisins et de convaincre notre maire de faire voter en Conseil municipal une délibération de refus du Linky.


Résumé des inconvénients du Linky, 2 pages :

http://www.santepublique-editions.fr/objects/flyer-pourquoi-dire-non-au-compteur-linky.pdf

Version personnalisable pour indiquer un contact local :
http://www.santepublique-editions.fr/objects/flyer-pourquoi-dire-non-au-compteur-linky.rtf


Télecharger ou imprimer ce texte au format PDF
 

 

Flyer au format A4 ou A5 : Pourquoi dire NON ! au Linky

Télécharger ou imprimer ce texte au format A4 en PDF    au format A5 en PDF deux pages par feuille

Télécharger ce texte au format RTF pour personnaliser l'adresse de contact


ERDF/ENEDIS veut en installer 35 millions dans toute la France

Pourquoi il faut dire Non !
au nouveau compteur Linky

Linky est un nouveau compteur électrique qui injecte en permanence dans les circuits des radiofréquences CPL (Courant porteur en ligne) de 63-95 kilohertz se superposant au 50 hertz de l'électricité. Or les circuits et appareils électriques n'ont pas été prévus pour cela. C'est un peu comme si on mettait de l'essence dans un moteur diesel, ou vice-versa. Et cela a des conséquences graves !

Linky provoque des incendies : ENEDIS, filiale à 100 % d'EDF, l'a reconnu le 16 janvier 2016 sur RMC, mais elle le déploie actuellement dans 600 communes, via des sous-traitants ayant recruté des poseurs qui ne sont même pas des électriciens ! Une explosion de Linky a eu lieu le 27 décembre 2016 en Auvergne.

Linky provoque des pannes à répétition : ordinateurs, télévisions, thermostats de chauffage, matériel professionnel, ainsi que des coupures générales inexpliquées.
Or, dans ses conditions générales de vente, EDF/ERDF dégage sa responsabilité en cas de pannes et d'incendies, et les assurances ont déjà exclu des garanties « les dommages de toute nature causés par les champs et ondes électromagnétiques » !

Linky porte atteinte à notre vie privée : il transmet toutes les dix minutes nos données de consommation, qu'ERDF prévoit de vendre : le président d'ERDF a déclaré être un « opérateur de Big Data ».
Linky facilite les cambriolages
 : il suffit d'appuyer sur un bouton pour savoir si le logement est vide ou occupé. Or, 40 % des compteurs sont situés à l'extérieur.

Linky est facile à pirater : des hackers et des cyber-terroristes pourront, à distance, surveiller la population ou déclencher un black-out généralisé.

Linky coûte cher (7 milliards d'euros) et devra être remplacé dans 10 à 15 ans. Ce coût exorbitant (200 à 300 euros par compteur) contrevient aux directives européennes qui prévoient que les compteurs ‘communicants’ de type Linky ne doivent être déployés que si cela est « financièrement raisonnable ».

Linky a déjà provoqué l'augmentation de nos factures : il est financé par la taxe CTA (Contribution tarifaire d'acheminement) qui finance 90 % du budget d'ERDF. Et cela ne fait que commencer ! Linky mesure l'énergie apparente (correction du déphasage), soit 10 à 20 % en plus pour les appareils domestiques avec moteurs : réfrigérateur, aspirateur, lave-linge, lave-vaisselle, robots ménagers, sèche-cheveux, rasoir électrique, perceuse, tondeuse, ventilateur, etc.

Les ampoules basse consommation fluocompactes ont un Cosinus Phi de 0,5. Linky, qui mesure la consommation réelle, va doubler la consommation mesurée, et donc la facture d'éclairage ! (Depuis la signature le 19 janvier 2013 de la Convention de Minamata par 140 Etats dont la France, ces ampoules contenant du mercure sont interdites, mais cette interdiction ne prendra effet qu'en 2020.

Souvenez-vous, EDF nous les avait présentées comme « écologiques ». Nous ne nous laisserons pas avoir une deuxième fois avec le Linky !)

Pourquoi nous refusons le Linky (suite)

EDF/ERDF le vend comme un instrument « incontournable » de la transition énergétique, pour « mieux gérer l'équilibre production/consommation » et « facturer la consommation réelle au lieu de la consommation estimée ». Elle veut remplacer tous les compteurs des particuliers et des professionnels.

Mais la mise en place du Linky entraînera la suppression de milliers d'emplois, puisque la relève se fera à distance, de même que les coupures pour factures impayées et le rétablissement de l'électricité.

À terme, personne ne pourra échapper aux radiofréquences injectées par les 35 millions de compteurs Linky dans le réseau électrique. Linky permettra à EDF/ERDF d'arrêter à distance nos appareils électriques lors des pointes de consommation, notamment le ballon d'eau chaude et les radiateurs électriques, via un module radio (ERL) dont l'emplacement est déjà prévu, et qui sera ajouté ultérieurement. Les bénéficiaires des minima sociaux se verront de surcroît imposer un « dispositif déporté » : un boîtier muni d'un écran affichant instantanément la consommation en euros, qui sera relié par micro-ondes au compteur Linky.

Or, les radiofréquences et les micro-ondes sont officiellement classées depuis le 31 mai 2011 dans la catégorie « potentiellement cancérogènes » par le Centre international de recherche sur le cancer, qui dépend de l'OMS.

Un rapport canadien établi à partir d'un sondage menê sur 210 personnes vivant aux États-Unis, au Canada et en Australie (dont 9 médecins) établit clairement un lien direct et indiscutable entre l'installation des compteurs communicants (smart grids ou smart meters) et l'apparition de nombreux symptômes d'électrosensibilité : troubles du sommeil, maux de tête, difficultés de concentration, nausées, vertiges. En France aussi, les cas d'électrosensibilité, et les cancers, vont exploser, d'autant plus que le fonctionnement du Linky nécessite l'implantation de 740 000 antennes-relais supplémentaires, à hauteur d'homme, sur les postes de transformation d'EDF.

L'Allemagne, sur la base d'un rapport du cabinet Ernst & Young, a rejeté le déploiement du Linky pour les compteurs de 3 kVA, cette étude ayant conclu que ce type de compteur ne sert pas l'intérêt des petits consommateurs. Or, la majorité des foyers allemands a un compteur de 3 kVA.

Plus de 390 communes françaises ont déjà voté en Conseil municipal une délibération de refus du Linky. Aucune sanction n'est imposée par la loi en cas de refus du Linky, donc on peut le refuser.

Avant l'installation du Linky dans ma rue, mon quartier, ma ville :

Sur http://www.santepublique-editions.fr : le kit complet de lutte contre Linky
proposé par la journaliste Annie Lobé.

J’agis dès aujourd’hui, pour ne pas avoir à le regretter plus tard…


SantéPublique éditions, 20 avenue de Stalingrad, 94260 FRESNES

Flyer au format A4 ou A5 : Pourquoi dire NON ! au Linky

Télécharger ou imprimer ce texte au format A4 en PDF    au format A5 en PDF deux pages par feuille

Télecharger ce texte au format RTF pour personnaliser l'adresse de contact

 

Mode d’emploi pour envoyer en un seul clic un email à tout votre carnet d’adresses

1. J’ouvre ma messagerie

2. Je clique sur "Nouveau message"

3. J’ouvre le texte ci-dessus au format RTF
(commande rapide : cliquer sur la ligne "Télécharger ou imprimer ce texte au format RTF")

4. Je copie le texte ci-dessus dans le presse papier :
(commande rapide : Ctrl + touche C)

5. Je colle le texte dans le corps du mail (commande rapide : Ctrl + touche V) et je signe

6. J’indique ma propre adresse mail dans la case "Destinataires" et je recopie, dans la case "copies cachées" (CCI), toutes les adresses mail figurant dans mon carnet d’adresses

7. Je donne un titre à mon mail (par exemple : "Appel à la mobilisation générale contre le compteur Linky")
et je l’envoie.

Si vous rencontrez des difficultés, merci de nous prévenir à info@santepublique-editions.fr

 


Autres actions à entreprendre

Vous trouverez des informations importantes au sujet des effets sanitaires des radiofréquences et des micro-ondes dans les publications suivantes :

La surveillance par les téléphones portables

La surveillance par les téléphones portables : peut-on y échapper ?

78 millions de téléphones portables en France et 6 milliards dans le monde : autant de mouchards électroniques émettant leur position en permanence. La presse, qui a soulevé un coin du voile, est loin d’avoir tout révélé. En écoutant cette conférence audio, vous saurez à quel point, en matière de surveillance électronique, la réalité dépasse la fiction…


La mélatonine et le sommeil

La mélatonine et le sommeil

Au 21ème siècle, beaucoup de gens croient qu’ils peuvent rester éveillés bien après la tombée de la nuit sans dégrader leur santé. Mais ce n’est pas vrai. Notre corps et notre cerveau sont des ateliers de réparation nocturne. Tels des voitures de Formule 1, toutes les nuits ils « passent au stand ». Pour cela, il faut dormir quand il fait nuit. Mais avec la multiplication des écrans (ordinateur, smartphone, tablette, télévision), de plus en plus de gens veillent de plus en plus tard. Et s’étonnent d’avoir des problèmes : troubles de l’attention et difficultés scolaires chez les enfants et adolescents, hypo- ou hyper- thyroïdie, fibrome, adénome de la prostate, cancer, maladies auto-immunes, maladies neuro-dégénératives, etc. En écoutant la conférence audio La mélatonine et le sommeil, vous connaîtrez et comprendrez les bases physiologiques du dicton populaire : « Les heures de sommeil avant minuit comptent double », et vous restaurerez le fonctionnement de votre atelier naturel de production de mélatonine.




Livre audio Les jeunes et le portable : Alzheimer à 35 ans ?

Ce livre audio s’adresse aux parents et grands-parents. Il présente des informations exclusives qui ne figurent pas sur Internet et n’ont pas été déjà publiées dans les médias ou dans d’autres livres. Il traite les thèmes qui vous préoccupent : les effets scientifiquement prouvés des portables sur le cerveau à l’âge de l’adolescence, la sécurité des enfants, la publicité à destination des enfants et des adolescents... Il donne des conseils pratiques pour protéger vos enfants de 0 à 25 ans. Il expose les découvertes les plus récentes sur le développement du cerveau à l’adolescence et explique comment se déveoppent les addictions précoces. Il peut être écouté en famille et servir de base de discussion avec des enfants comme avec des ados. Il a déjà aidé des jeunes à décrocher du portable.


Le coût d’État des gadgets sans fil

Le coût d’État des gadgets sans fil

La décision du gouvernement de distribuer des tablettes wifi à tous les écoliers (entérinée par la loi sur la refondation de l’école votée le 5 juin 2013) aura de graves répercussions sur cette génération, qui sont analysées dans cet article.
Inclut l’article Nouveau capitalisme ou nouvelle guerre ? rédigé en août 2005, ainsi que Réussir sa scolarité et ses examens de la naturopathe Sabine Campion.
Mis à jour le 31 mai 2014.

 

Livre Téléphone portable : comment se protéger

Les téléphones portables, le wi-fi, les téléphones DECT, les baby phones émettent non stop des micro-ondes pulsées qui traversent la peau et les murs à la vitesse de la lumière, et ont pour cibles le système reproducteur (stérilité) et le système nerveux central (insomnie, maux de tête, troubles de la mémoire...). Grâce à ce livre, vous saurez comment vous protéger vraiment sans vous laisser abuser par les pseudo conseils circulant sur Internet et dans la presse, sous perfusion publicitaire des opérateurs de téléphonie mobile ou de vendeurs de patchs totalement inefficaces. Durée de lecture : environ 2h30.

 

Livre La fée électricité : fée ou sorcière ?

Sans faire de travaux et même si vous êtes locataire, vous pourrez réduire et supprimer la pollution électrique chez vous  en suivant les conseils pratiques inédits de ce livre, qui conduisent aussi à réduire vos factures d’électricité. Vous découvrirez aussi ce que les industriels de l’électricité savent depuis 30 ans sur les effets nocifs des champs électromagnétiques : insomnie, dépression, cancer. Vous saurez enfin protéger votre mélatonine, une hormone naturellement produite dans le cerveau, qui induit le sommeil et nous protège contre le cancer, la radioactivité, la maladie d'Alzheimer, l'électrosensibilité...

 

Envoyer à un ami Retour à l’accueil Nos publications Plan du site Espace lecteurs


© Copyright SantéPublique éditions 2006 - 2017 Titre et textes déposés
Reproduction même partielle interdite
Pourquoi dire NON ! au Linky


Depuis le
3 février 2015,
5.500 journalistes

en poste dans les médias français ont reçu par mail plusieurs articles contenant des informations détaillées sur les graves inconvénients du Linky.

Mais en décembre 2015, les rédactions ont vanté le grand lancement du Linky en affirmant faussement qu'on ne pouvait pas refuser son installation !

L'information sur les raisons et les façons de refuser le Linky doit donc circuler par mails pour prévenir toute la population française.

C’est possible si chacun d’entre nous alerte par mail tous ses contacts : famille, amis, voisins, commerçants, membres des clubs ou associations, collègues de travail, fournisseurs et clients !




J’envoie ou je transfère les mails d’appel à la mobilisation contre le compteur Linky à tout mon carnet d’adresse



J'envoie par mail ou par lettre recommandée la mise en demeure au gouvernement et à ERDF d'abroger le Linky sur tout le territoire national



J'envoie par mail à mon maire le lien "Linky : ce que les Villes doivent savoir", je lui envoie une lettre recommandée et je prends rendez-vous pour lui parler des pannes et des incendies provoqués par le Linky et de sa responsabilité en tant que propriétaire des compteurs électriques, et lui demander de faire voter en Conseil municipal une délibération de refus du Linky sur tout le territoire de ma commune



J’envoie une lettre recommandée
(c'est gratuit)
ou un mail
à François Hollande




J’envoie en quelques clics un mail à tous les députés et sénateurs



Si je suis abonné-e à un journal, je demande à son rédacteur en chef de publier des informations véridiques sur le Linky et je lui envoie les cinq articles à ce sujet



Loi de transition énergétique :
toutes nos pages