Qui est Annie Lobé ?
Qui est Sabine Campion ?

Cliquez ici pour un
affichage correct du site

Accueil

Contact

Présentation
SantéPublique éditions a pour vocation de rendre accessibles au grand public des informations issues d’investigations journalistiques ou de recherches scientifiques dans le domaine de la santé publique, de la santé individuelle ou sur tout autre sujet d’intérêt général.


Qui est Annie Lobé ?

Journaliste d'investigation scientifique indépendante, elle a réalisé des dizaines d’heures d’interviews de chercheurs scientifiques en France et dans le monde, recueilli des centaines de témoignages, lu des milliers d’études scientifiques dont elle a croisé les résultats, qu’elle a complétés par la mesure des champs électromagnétiques et l’observation in situ de la vie et des relations en famille.

Ses articles ont été publiés dans Sciences et Avenir, Notre Temps, Questions de femmes, Pratiques de santé, Nature & Progrès…

Sur ses sujets d'investigation, téléphonie mobile, électricité, ampoules basse consommation, nucléaire, colorants et nouveau compteur électrique Linky, Annie Lobé révèle des informations qui dérangent les lobbies et ses informations ne sont donc pas relayées par les médias, qui vivent de leurs budgets publicitaires. Quant à la majorité de la presse « bio », elle choisit d’accepter la publicité de vendeurs de « bidules » de pseudo-protection totalement inefficaces.

SantéPublique éditions révèle des informations exclusives, que vous ne trouverez pas ailleurs, et propose des conseils qui vous éviteront l’achat de gadgets coûteux et inutiles.

En France, l'ampleur de la mobilisation contre le Linky, avec plus de 430 communes qui ont officiellement refusé le déploiement, et plus de 5000 personnes qui ont fait signifier à ENEDIS une "sommation de ne pas faire" par voie d'huissier, est la preuve que lorsque les informations issues des investigations d'Annie Lobé sont diffusées par les citoyens eux-mêmes, les lobbies sont mis à mal.

Quelques heures de lecture suffisent pour disposer de solutions pratiques à mettre en œuvre au niveau individuel, basées sur la mesure des champs électromagnétiques (pour contrer les effets nocifs des téléphones portables, des ampoules basse consommation et de l'électricité), basées sur des éléments juridiques solidement étayés (pour le Linky), et basées sur des observations objectives (pour la bactérie de Montreuil, un nouvel agent de contamination polymorphe qui produit des gaz nauséabonds, est visible dans l'eau à l'oeil nu, en pleine lumière, et s'accumule en taches marron apparues récemment sur les bâtiments).

Pour informer vos proches, vous pouvez faire circuler les publications.

 

Trois questions à Annie Lobé (25 octobre 2017) :

Quand on «google-ise » votre nom, des articles peu flatteurs apparaissent en bonne position.
Pourquoi ne faites-vous pas de droit de réponse ?

Mon droit de réponse à Médiapart sur l'article d'un anonyme qui utilise le pseudo “Green Aymerick” a été mis en ligne sur le site de Médiapart. Mais, alors qu'il devrait être publié sur la même page sous l'intitulé “droit de réponse”, il a été placé en “commentaire” sur une page distincte, ce qui a pour conséquence qu'un internaute pressé ne le voit pas. 

[Lire le droit de réponse d'Annie Lobé publié par Médiapart le 14 décembre 2016]

Et concernant le blog Tous Montreuil, avez-vous envoyé un droit de réponse qui n'aurait pas été publié ?

Ce blog diffamatoire qui utilise le nom de l'ancien journal municipal est tenu par un énergumène frapadingue, qualifié comme tel par des miliants issus de son propre parti politique, dont il avait annoncé publiquement le 3 novembre 2016, au cours d'une réunion publique contre Linky qui s'est tenue à la Bourse du travail de Montreuil, qu'il serait le candicat pour les élections législatives, ce qui n'a bien sûr pas été le cas.

Lors de cette réunion, il avait refusé d'éteindre son smartphone malgré la demande expresse qui lui avait été faite en raison de la présence de personnes électrosensibles, et il s'était permis de tweeter en direct, sans avertir quiconque, les propos tenus pendant la réunion, en les déformant.

Ensuite, après son deuxième post, il est venu me trouver plusieurs fois sur le marché de Montreuil au stand du Collectif Stop Linky et m'a volontairement donné sa date de naissance et son adresse pour que je le fasse citer à comparaître devant le tribunal correctionnel pour diffamation. J'ai décidé que mon temps serait mieux employé qu'à une bataille stérile contre lui.

Pour ce qui concerne son post sur la bactérie de Montreuil, comme il est agent communal à la bibliothèque municipale, laquelle est restée empestée par cette bactérie malgré sa fermeture pour “travaux” tout l'été 2017, je lui souhaite bien du plaisir lorsque les effets de ce nouvel agent de contamination se manifesteront, comme chez ceux qui ont été exposés les premiers à Montreuil - ballonnements, ventre qui gonfle-, d'autant qu'à ce jour, personne n'a encore réussi à éliminer de son organisme ce nouvel agent pathogène, comme pour le virus du sida.

L'avenir nous dira s'il y a une autre similitude avec le sida : personne n'est mort trois mois après son apparition, il y a plus de trente ans, mais tous ceux qui avaient été en contact dès le début sont morts quelques années plus tard.

Ces attaques contre vous bénéficient d'une très bonne exposition sur le net...

Cette visibilité est artificielle, il suffit de payer pour cela.

Déjà en 2009, Internet avait été utilisé pour diffuser des attaques virulentes contre ma vidéo sur les ampoules basse consommation.

Au final, mes alertes se sont avérées justifiées puisque ces ampoules au mercure ont été interdites par la Convention de Minamata, signée le 19 janvier 2013 par 140 États dont la France. Mais cette interdiction ne prendra effet qu'en 2020.

Les quelques confrères de la presse qui, en 2009 et en 2010, y étaient allés de leurs sarcasmes à mon encontre ont, depuis 2013, omis de prévenir leurs lecteurs et de corriger leurs articles à ce sujet.

Si vous avez encore des ampoules basse consommation chez vous ou sur votre lieu de travail, je vous conseille de les enlever sans délai.

[Lire le droit de réponse d'Annie Lobé à Rue 89]

[Lire le droit de réponse d'Annie Lobé à L'Express]

[Lire le droit de réponse d'Annie Lobé au Canard enchaîné]


Qui est Sabine Campion ?

Naturopathe, elle est certifiée depuis 2005 par le Centre Européen de Naturopathie Appliquée (CENA) fondé par Robert Masson.

 

Elle propose des consultations dans les Pyrénées-Orientales.

Les personnes qui viennent la consulter apprécient sa qualité d’écoute et l’efficacité de ses prescriptions.

Pédagogue autant que thérapeute, elle a réuni dans son ouvrage Le Conseil de la Naturo ses recommandations assorties d’explications simples et claires sur les mécanismes biologiques et physiologiques sur lesquels elles sont fondées.

Elle sait nous donner envie de passer à l’action et de faire enfin ce que nous savons être bon pour nous.

 

 

SantéPublique éditions
20, avenue de Stalingrad
94260 Fresnes

Mentions légales

Contact

Envoyer à un ami Retour à l’accueil Nos publications Plan du site Espace lecteurs


© Copyright SantéPublique éditions 2006 - 2017 Titre et textes déposés
Reproduction même partielle interdite